keyboard_arrow_up
>
Innovation

6 dossiers retenus pour le « Sport de très haute performance »

10/01/2020
Objectif : répondre aux besoins des sportifs de haut niveau pour atteindre la plus haute performance.

Ils doivent soutenir les sportifs français vers le plus haut niveau de performance pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024... Six projets parmi 26 dossiers ont été retenus pour cette première vague de l'appel à projets « Sport de très haute performance ». Dotée de 20 millions d’euros et financée par le Programme d’investissements d’avenir, cette démarche valorise des projets qui associent des équipes de recherche reconnues dans leur domaine et des fédérations sportives qui accompagnent les meilleurs athlètes français vers la haute performance.

Ses six projets retenus doivent couvrir six défis prioritaires, à savoir la prévention et le traitement des facteurs de risques, la cognition et la préparation mentale, les interactions athlète-matériel et l'optimisation du matériel, l'apprentissage et l'optimisation du geste sportif, la quantification des charges d’entraînement et enfin la spécificité du domaine paralympique.

Ont été retenus, d'après ce cahier des charges, Neptune, qui s’intéressera à la performance des nageurs autour de l’apprentissage et l’optimisation du geste sportif et de l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle mais également Fulgur pour identifier et prévenir les facteurs de risques et optimiser les programmes d’entrainement. D-Day vise l’optimisation des programmes et charges d’entrainement et son adaptation aux individus/athlètes dans leur environnement/cadre de vie tandis que Team-Sport mobilise diverses disciplines (psychophysiologie, neurosciences, apprentissage moteur et modélisation digitale) pour développer de nouvelles approches sur la cognition et la préparation mentale dans les sports collectifs. Dans le domaine du sport paralympique, Paraperf vise à donner des outils pour la détection, l’accompagnement et la personnalisation des parcours et équipements pour amener les athlètes handisport vers la très haute performance. Et enfin, Du Carbone à l’Or Olympique entend proposer aux athlètes de voile olympique les moyens d’optimiser le matériel et son adéquation avec le sportif dans des conditions de courses déterminées.

Les 6 projets lauréats représentent un investissement de plus de 35 millions d'euros et se verront proposer une aide de 10 millions d’euros. Pour soutenir cette dynamique, un second appel à projets doté d’un peu plus de 10 millions d'euros devrait être lancé prochainement.

 

Crédit photo principale : Luc Percival

A voir également
  • Innovation 19/12/2019
    Otakam : du cyclosport au sport santé
    Le premier indicateur de performance dédié au cyclosport est partenaire de la Fédération...
  • Innovation 19/12/2019
    L'Agence du sport et l'INSEP partenaires pour le Sport Data Hub
    « L’Agence nationale du Sport et l’INSEP signent une convention portant sur le développement...
  • Innovation 17/12/2019
    Deux appels à candidatures pour booster l’innovation dans le sport
    Le point commun entre Le Tremplin et le Cluster Grand Paris Sport ? Chacun vient de lancer un appel...
  • Innovation 31/10/2019
    Le CNOSF crée son « laboratoire d'innovation et de recherche »
    Son objectif : agréger, partager et valoriser plus efficacement les données numériques liées à...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies