keyboard_arrow_up
>
Territoires
>
Territoires

Le vélo, nouvelle passion des urbains

20/09/2019
38 % des actifs urbains français se déplacent à vélo pour leurs trajets quotidiens en ville. C’est l’un des enseignements de l’étude inédite « La pratique du vélo en milieu urbain » réalisée par l’UNION sport & cycle pour LCL. A l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, cette étude révèle combien la pratique du vélo, un temps considérée comme désuète, est désormais en vogue, en particulier chez les urbains actifs. Avec un phénomène de plus en plus répandu : le vélotaf.

Une pratique en plein boom en France

Le vélo s’invite de nouveau dans le quotidien des Français. C’est un mode de déplacement branché et dans l’air du temps, notamment chez les urbains. En témoignent :

  • le regain d’intérêt des Français pour la pratique du vélo : 66 % d’entre eux l’ont pratiqué au moins une fois dans les 12 derniers mois ;
  • l’essor du marché du cycle, qui représente aujourd’hui plus de 2 milliards d’euros en France et qui ne cesse de se renouveler. Le succès des vélos à assistance électrique (VAE), vendus à plus de 330 000 unités en 2018, démontre cette capacité du secteur à s’adapter aux nouvelles attentes en terme de mobilité ;
  • l’adoption d’un Plan national vélo, preuve du volontarisme de l’Etat pour développer une véritable « culture vélo » chez les Français ;
  • et récemment, le succès de l’édition 2019 du Tour de France avec des audiences record de plus de 35,4 millions de téléspectateurs.

Le vélo en ville, un mode de vie tendance

L’étude « La pratique du vélo en milieu urbain » réalisée par l’UNION sport & cycle pour LCL sur un échantillon représentatif de 2 437 Français[i], analyse notamment la place du vélo dans les trajets quotidiens des actifs en ville. Il s’agit à la fois des trajets domicile-travail, et plus largement, de tous les trajets du quotidien.

Qui sont les cyclistes urbains actifs ?

Agés de 42 ans en moyenne, ils sont le plus souvent en couple avec enfant(s) à charge (38%), et plutôt CSP+ (61 %).

Si le VTT a longtemps prédominé parmi les vélos utilisés par les urbains actifs (38 %) en raison de son boom d’équipement il y a quelques années, le vélo de ville arrive désormais ex-aequo (38 %), tandis que le vélo à assistance électrique progresse, grâce une démocratisation de l’offre (8 %).

Pourquoi utilisent-ils le vélo au quotidien ?

Pour les urbains, se déplacer à vélo combine des valeurs et notions positives :

  • pour la santé : il permet à 62 % des urbains actifs de pratiquer une activité physique au quotidien ;
  • pour le plaisir : 51 % des urbains actifs considèrent qu’il est agréable de se déplacer à vélo ;
  • pour l’écologie : se déplacer à vélo contribue à préserver l’environnement pour 50 % des urbains actifs ;
  • pour gagner du temps : 42 % des urbains actifs ont le sentiment de mieux maîtriser leur temps de trajet et de ne pas dépendre des autres modes de transport.

Le vélotaf : une pratique plébiscitée par 20% des actifs urbains

La pratique du vélo pour les trajets domicile-travail connaît une véritable expansion.

Les actifs urbains pratiquent le vélotaf de façon régulière : 71 % des vélotafeurs utilisent leur vélo au moins une fois par semaine ; 26 % cinq fois et plus par semaine.

La plupart des vélotafeurs (66 %) combinent un second mode de transport en complément, dont 37 % les transports en commun (bus et métro).

Le vélotaf fait de plus en plus d’adeptes : 2 urbains sur 10 qui ne pratiquent pas le vélo ont l’intention d’utiliser leur vélo pour aller au travail dans l’année. Une solution jugée pertinente pour ceux qui habitent à moins de 10 km de leur travail.

Le vélo en ville a un bel avenir devant lui

92 % des Français pensent qu’il est important de développer l’usage du vélo en ville.

36 % des urbains actifs ont l’intention d’acheter un vélo au cours des 12 prochains mois. Parmi eux plus d’un tiers (39%) déclare vouloir l’utiliser pour les trajets en ville. Et le vélo à assistance électrique les séduit puisque 22 % des urbains actifs qui veulent acheter un vélo ont l’intention d’en acheter un prochainement.

Quelques freins subsistent néanmoins au développement de la pratique : une majorité des urbains actifs craignent de se faire voler leur vélo (65 %) et se sentent en insécurité dans le partage de la route (56 %).

En priorité, les usagers urbains actifs réclament :

  • plus de pistes cyclables (63 %)
  • plus de stationnement (54 %)
  • plus de civisme de la part des automobilistes (50 %).

 

[i] Dont 1 118 Français actifs habitant dans des communes de plus de 50 000 habitants.

[Le Parisien / Aujourd'hui en France consacre sa Une du 20/09/2019 à notre étude. L'article est en ligne ici.]

Crédit photo principale : ©@romainbourven-77

A voir également
  • Territoires 08/10/2019
    Puteaux accueillera le 1er Centre national d'entraînement du padel
    Le Conseil de Paris a retenu le groupement constitué par la Fédération Française de Tennis...
  • Territoires 30/09/2019
    Stade de France : concession non-renouvelée en 2025
    « La concession actuelle du Stade de France ne sera pas prolongée à l’issue de l'échéance...
  • Territoires 30/09/2019
    L’excellent swing de la Ryder Cup 2018
    Une étude mandatée et pilotée par l’Observatoire de l’économie du sport révèle...
  • Territoires 27/09/2019
    Vélo : la France accueillera plusieurs mondiaux en 2022
    La Fédération Française de Cyclisme organisera les championnats du Monde UCI Piste et BMX deux...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies