keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
05/11/2021  |  Sport et Loisirs

"De nombreux sports ont intégré le cuir au cœur de leur discipline"

©Ash Edmonds
Marc Brunel, directeur du Conseil national du cuir, revient pour Filièresport sur les puissants liens qui unissent le monde sportif au cuir. Entretien.

Quel est le lien historique entretenu entre la filière du cuir et le monde sportif ?

Pour comprendre le lien entre le cuir et le monde sportif, il convient de rappeler le rôle du cuir dans le développement des sociétés humaines.

Dès 10 000 ans avant notre ère et le début du tannage des peaux d'animaux, le cuir a été utilisé par l'homme dans divers usages. Tout d'abord pour la confection des vêtements, des boucliers, des casques ou des voiles, puis pour la fabrication des sandales ou des mocassins. Progressivement la chaussure s'est imposée comme un des usages principaux du cuir, cet usage a perduré jusqu'à nos jours.

Le lien entre la filière du cuir et le monde sportif provient donc des divers équipements utilisés par les sportifs et fabriqués en cuir et en particulier la chaussure. La liste des sports qui ont utilisé ou qui utilisent le cuir comme principal matériau pour les chaussures est longue. En effet, le cuir a permis de développer avec beaucoup d'efficacité des chaussures très variées répondant aux exigences multiples et parfois très techniques des diverses disciplines sportives. Le cuir apporte ainsi des caractéristiques importantes telles que la résistance, la souplesse, le confort, la respirabilité, la légèreté ou encore la protection contre le froid.

Quelques exemples concrets d'utilisation du cuir au sein de certaines disciplines ?

On peut citer comme exemple les chaussures de ski, les chaussures de montagne, les chaussures pour le patinage, les chaussures pour les diverses disciplines de course à pied, le trail, les chaussures de football ou de rugby ou encore les chaussures pour le bowling.

Il existe un autre produit d'équipement de la personne auquel on pense moins souvent qui est le gant. Là encore on retrouve de nombreux sports dont les gants ont été conçus grâce, et avec du cuir, permettant de remplir des usages très précis, soit la grande souplesse comme les gants pour le golf, soit la protection des mains, comme requis pour les gants des gardiens de buts de football.

De façon plus transversale on trouve des sports qui ont intégré le cuir au cœur de leur discipline. Il en est ainsi des sports équestres pour lesquels l'essentiel de l'équipement est très souvent fabriqué en cuir, les selles, les divers harnachements ou encore les bottes de cavalier. L'univers de la chasse est lui aussi un exemple de discipline qui utilise le cuir pour remplir diverses fonctions, le ceinturon, la cartouchière ou encore l'étui pour les armes. Les motards ont eux aussi traditionnellement utilisé le cuir comme protection, bien sûr les célèbres blousons de cuir, mais également les bottes, les gants ou les selles de moto.

D'autres sports utilisent le cuir, les joueurs de tennis ont non seulement leurs chaussures mais aussi le gainage des poignées de raquettes, ou encore la boxe dont les gants ou les casques d'entraînement sont traditionnellement en cuir. N'oublions pas le ballon de football, qui continue à s'appeler un "cuir" même si le matériau utilisé n'est plus du cuir aujourd'hui.

Comme vous l'avez dit, le sport et les chaussures sont historiquement liés. Comment cela se traduit-il concrètement ?

Tout d'abord un chiffre, en 2019, que l'on peut considérer comme la dernière année "normale", on constate que  la France a importé 480 millions de paires de chaussures. Or, aux côtés des marchés de la mode et du luxe fréquemment évoqués, le marché des chaussures de sport et de loisirs représente aujourd’hui une part importante, et par ailleurs en croissance, dans la consommation de chaussures.

On doit ce succès non seulement aux chaussures de sport à proprement parler, mais aussi à ce que l'on dénomme couramment les "Sneakers", qui sont des  chaussures de sport dont l'usage a été détourné pour en faire un usage que l’on qualifie de "loisir" ou de "ville".

Vous organisez depuis 2019 le "Sustainable Leather Forum", un événement centré sur les bonnes pratiques de la filière des industries du cuir en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Pourquoi avoir inscrit les problématiques du marché sport et loisirs au cœur de votre dernière édition ?

On constate que les fabricants, les marques, ou encore les distributeurs de chaussures de sport et de loisirs se sont engagés depuis de nombreuses années dans la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises laquelle correspond particulièrement bien aux valeurs représentées par le sport et aux attentes éthiques de leurs clients. Il était donc très pertinent et très intéressant pour notre forum, de présenter comment les entreprises de ces marchés ont pu mettre en place un sourcing ou une production responsable qui prenne en compte les nouveaux enjeux sociétaux.

Au cours d'une table ronde dénommée "Production et sourcing responsables dans les marchés du sport et des loisirs" nous avons ainsi reçu le témoignage d'entreprises de tailles différentes et intervenant sur des marchés divers qui ont réussi des réalisations exemplaires à la fois dans leur processus d’importation mais aussi dans le cadre de fabrications réalisées en France.

Ainsi Salomon a présenté sa politique RSE dans l'esprit du groupe Amer Sport sa maison mère, TBS entreprise du groupe ERAM a présenté ses réalisations notamment autour de l'écoconception, quant au groupe Royer, un des principaux distributeurs de chaussures de sport avec des marques comme New Balance ou Umbro, a montré son engagement et ses outils pour un sourcing plus responsable. In-Soft, une plus petite  entreprise de la région de Romans est venue aussi présenter "ECTOR" sa sneaker recyclable. Cette présentation a été très appréciée par nos participants qui ont pu percevoir les progrès réalisés par le secteur de la chaussure sport et loisirs.

Vous avez récemment créé un nouveau lieu de rencontre de la filière, le 64 Cléry ? A partir de quel constat êtes-vous parti pour lancer ce projet ?

Cet espace a pour vocation de rassembler tous les acteurs de la Filière Française du Cuir mais également les créateurs, marques et entrepreneurs travaillant la matière et tous les esprits créatifs souhaitant se nourrir de ce qu’elle a à offrir. C’est avant tout un lieu étendard situé au cœur de Paris, à la croisée des chemins de la mode, du luxe, de l’artisanat et des industries créatives. C’est également un lieu de partage, d’apprentissage et de découverte qui fait la part belle à la matière et à ses savoir-faire et un lieu pour créer des passerelles entre les  professionnels et le grand public.

Plus qu’un lieu dédié au cuir, 64 Cléry se veut être le point de rencontres de la communauté des passionnés du cuir.

Y’a-t-il un espace réservé aux produits de sports et de loisirs ?

Engagé en faveur de la création d’entreprises et du développement de l’entrepreneuriat dans la filière cuir, 64 Cléry accueille également en son sein le bureau et le showroom d’ADC, l’incubateur d’entreprises de la Filière Française du Cuir. L’ensemble des fédérations adhérentes peuvent profiter de cette espace pour promouvoir leurs projets et mettre en avant leur savoir-faire. La filière sport est de toutes évidence la bienvenue dans ce dispositif.

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies