keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
09/03/2022  |  Union

Election présidentielle Les 12 propositions de l'UNION sport & cycle

L’UNION sport & cycle dévoile ses propositions pour placer le sport, les loisirs et le cycle au cœur des enjeux de la campagne présidentielle

L’UNION sport & cycle, première organisation professionnelle des entreprises du sport, des loisirs, du cycle et de la mobilité active, dévoile ce jour ses propositions dans la perspective de l’élection présidentielle 2022. Le sport, les loisirs et le cycle offrent des solutions concrètes et durables aux principaux enjeux de notre société, que ce soit en matière d’économie, de santé, de transition écologique ou encore d’inclusion sociale et d’éducation. En cela, le sport est essentiel.

Avec ses 12 propositions pragmatiques et réalistes sur le plan budgétaire, l’UNION Sport & Cycle veut démontrer comment le secteur de l'activité physique et sportive, des loisirs et du cycle permet de répondre aux thèmes principaux qui anime la campagne présidentielle et qui préoccupent aujourd'hui les Français.  

Le 24 avril prochain, les Français choisiront leur prochain(e) Président(e) de la République. Les défis auxquels devra s’atteler le pouvoir exécutif seront nombreux et structurants pour notre pays. Tous les sondages indiquent que parmi les priorités des Français figurent le pouvoir d’achat, la santé, l’emploi, l’environnement ou encore le vivre-ensemble. Autant de secteurs dans lesquels le sport au sens large, les loisirs et le cycle peuvent jouer un rôle majeur.

Si la filière économique du sport a été fortement impactée par le contexte sanitaire des deux dernières années, à l’image des salles de sport et des stations de ski contraintes à des fermetures prolongées, les entreprises du secteur ont montré toute leur résilience et leur capacité à innover. Ainsi, le sport représente aujourd’hui plus de 77 milliards d’euros de chiffre d’affaires, impliquant 112 000 entreprises et 330 000 emplois, soit 2,2% des effectifs salariés de l’Hexagone.

Pour autant, la prise en compte du poids économique du sport, des loisirs et du cycle par les pouvoirs publics reste limitée. Le secteur mérite d’être soutenu et doit pouvoir bénéficier de la dynamique actuelle entourant la réindustrialisation du pays. L’industrie du cycle représente une cible particulièrement pertinente dans ce processus. De même, les externalités induites par le sport, notamment dans les secteurs touristiques et de la santé, doivent être stimulées afin de participer à la création d’activités et d’emplois.

La santé représente d’ailleurs l’une des préoccupations majeures des Français. La pandémie a souligné la difficulté d’accès aux soins et a accentué le phénomène de sédentarité qui touche d’amples pans de la population. On estime actuellement que 95% des adultes français pourraient voir leur santé se détériorer à cause d’un manque d’activité physique.

De ce point de vue, le sport, qui participe à la bonne forme physique et mentale des individus, doit constituer un repère important d’une stratégie de santé ambitieuse. La pratique d’une activité physique régulière permet en effet une augmentation de l’espérance de vie de 3 ans et un retardement de l’âge de début de la dépendance de 6 ans. Le sport participe aussi à la réduction des maladies cardiaques, des problèmes de diabète, ou de l’hypertension. En découle des économies substantielles sur les dépenses de santé et les finances publiques.

L’UNION sport & cycle estime que l’accélération de la dynamique entourant le sport-santé doit être une priorité au même titre que la démocratisation du sport « prescrit ». La levée de contraintes fiscales entourant l’accès à la pratique doit également participer à son développement.

Comme pour la santé, les enjeux de développement durable occupent une place croissante dans les préoccupations des Français. Le sport représente un outil mobilisable par les pouvoirs publics dans cet impératif de transition écologique. A ce titre, l’UNION sport & cycle propose de démocratiser davantage la pratique du cycle, qui permet de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Elle propose également de soutenir l’émergence d’une industrie française basée sur des solutions environnementales vertueuses.

Enfin, les questions d’équités et de cohésion sociale représenteront un défi majeur pour le futur gouvernement. Parmi les domaines d’activités générateurs de lien social et d’inclusion, le sport occupe une place à part. Les activités physiques et sportives permettent de multiples moments de rassemblement, de partage et d’ouverture sur le monde et sur les autres. En cela, le sport participe à l’éducation et l’émancipation de la population, et notamment des plus jeunes. Ce rôle pourrait être encore davantage efficient par sa plus grande démocratisation à certains publics. La mise en place de dispositifs favorisant le développement de la pratique sportive pour tous, partout et à tous les âges de la vie doit participer de cette dynamique.

Pour Pascale Gozzi, Présidente de l’UNION Sport & Cycle :

" Il est temps que les décideurs politiques fassent du sport, des loisirs et du cycle un enjeu à la hauteur de ses externalités positives. Nos propositions, issues d'une large consultation de nos entreprises adhérentes, doivent permettre de faire reconnaître notre secteur comme essentiel dans notre pays et de faire émerger une véritable culture du sport en France. "

LES 12 PROPOSITIONS DE L’UNION SPORT & CYCLE

#LE SPORT EST ESSENTIEL POUR L’ECONOMIE ET L’EMPLOI

PROPOSITION N°1 : Lancer un grand plan de réindustrialisation pour le secteur du cycle.

PROPOSITION N°2 : Valoriser les territoires sportifs et promouvoir les activités sportives outdoor avec la création d’un label « Destinations de tourisme sportif d’excellence. »

PROPOSITION N°3 : Engager une profonde réflexion sur l’évolution des besoins en matière de formations et d’expertises dans les métiers du sport, des loisirs et du cycle

#LE SPORT EST ESSENTIEL POUR LA SANTE

PROPOSITION N°4 : Permettre la prise en charge par les mutuelles des prescriptions médicales liées au sport et à l’activité physique.

PROPOSITION N°5 : Appliquer un taux de TVA réduit à 10% pour les loisirs sportifs marchands.

PROPOSITION N°6 : Mettre en place un crédit d’impôt ou une baisse de la TVA pour l’activité physique adaptée (APA) et pour les entreprises qui favorisent par des investissements l’activités physique et sportive de leurs salariés.

#LE SPORT EST ESSENTIEL POUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE

PROPOSITION N°7 : Appliquer un taux de TVA réduit pour l’achat, la location et la réparation de cycles.

PROPOSITION N°8 : Renforcer et inscrire dans la durée le plan « Équipements sportifs pour 2024 ». 

PROPOSITION N°9 : Soutenir l’émergence d’une nouvelle industrie française basée sur des solutions environnementales vertueuses dans le secteur du sport, des loisirs et du cycle.

#LE SPORT EST ESSENTIEL POUR L’ÉQUITE SOCIALE ET L’INCLUSION

PROPOSITION N°10 : Lancer un plan de relance national en faveur des colonies, des classes de découverte et des classes de neige à destination de chaque élève du primaire.

PROPOSITION N°11 : Élargir le dispositif du Pass’Sport à tous les lieux de pratique sportive et aux jeunes jusqu’à l’âge de 25 ans, sous conditions de ressources.

PROPOSITION 12 : Créer un dispositif fiscal incitant les maîtres d’ouvrage publics et privés à intégrer un équipement sportif dans leurs constructions : le « 1% ludo-sportif ».

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies